DSC_9468

Retour sur le Show Case d’ADDIE au Cri du Port (oct 2017/Marseille)

Addie présentait un show case de sortie de résidence au Cri du Port fin octobre où elle a été accueillie par une foule d’applaudissements, la salle étant par ailleurs archi-comble ce jour-là.
Pour ceux qui n’ont pu venir découvrir son travail musical, elle revient à Marseille pour y donner un concert le 16 décembre à 20h30, à la Maison du Chant 15 rue Isoard, 13001, Marseille.

Repérée par la Maison des Artistes André Manoukian où elle se produira en Janvier 2018, Addie est à la fois auteure, compositrice, interprète et pianiste, chanteuse.
Une multitude de casquettes pour cette jeune artiste qui se lance en solo après une collaboration fructueuse avec Nicolas Robert (auteur), Solène Lofredi (violoncelle) et Marceau Beuchard (percussions) sur l’album Leitmotiv qui a enchanté les amateurs en 2015.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ici, à l’occasion de son prochain EP, elle s’accompagne, seule, au piano sur lequel elle fait courir ses doigts, avec délicatesse et puissance, subtilité et vigueur.

Simplicité et complexité, voilà deux qualificatifs qui pourraient décrire son univers musical. Car sortant des sentiers battus, elle explore les infinies possibilités du piano, se permettant des fantaisies rythmiques entre deux harmoniques dépouillées.
Assise sobrement vêtue sur son tabouret, elle offre ainsi à l’oreille la découverte d’une mélodie aux influences très complexes, ici une touche de Schubert, là une pointe de Brel, avec en prime un soupçon de jazz parsemé d’envolées lyriques (qui hélas parfois tendent à couvrir sa voix).

DSC_9473-3

Un mélange musical tout aussi subtil que raffiné, à l’instar des textes des chansons qu’elle interprète de sa voix chaude et grave dans un accord vibrant entre spleen et idéal.
Les textes, poétiques et mélancoliques, finement ciselés, portent un regard réaliste sur la vie qui va et notre monde actuel en perdition, découvrant avec finesse la fêlure fragile de l’âme de l’artiste.
Convoquant la figure mythique du puissant et bel Albatros, ses chansons aux résonnances marines font la part belle aux ports et aux mats de tout bois, joliment célébrés (citons ici le port de la Gare), mais il est vrai qu’une écoute ne suffit pas à en saisir toute la portée philosophique.

Emouvante et généreuse, la jeune femme ne manque pas d’autodérision lorsqu’entre deux chansons elle se dévoile un peu, laissant place à un magnifique solo de piano.
Une artiste au succès public grandement mérité, une carrière à suivre de près.

Diane Vandermolina

 

Plus d’infos sur le concert du 16 décembre à 20h30, à la maison du chant: entrée à 8€ + adhésion – Réservations 09 54 45 09 69/ www.addie.bandcamp.com

Share Button