entête

FIM 2017 : Une Clôture sous de bons hospices

Tous les ingrédients étaient réunis pour que cette édition de la Foire connaisse un succès retentissant malgré le drame du 1er octobre.

New Image2

Pour preuve, à 10h, le dernier jour,  soit le lendemain de l’attentat, une queue interminable au sortir du métro attendait avec impatience que les contrôles soient effectués pour entrer dans l’enceinte de la Foire.

A l’occasion du traditionnel point presse, organisé cette année symboliquement au village des Armées, Loïc Fauchon, le PDG de la SAFIM, après avoir rappelé les terribles événements survenus la veille en gare Saint Charles, a annoncé les bons chiffres de la Foire. « Cette année, ce sont plus de 345000 visiteurs soit une hausse de 15% de fréquentation par rapport à 2016. »

New Image3

Une année record rendue possible par l’excellent concept des « after work » mis en place cette année où le curieux pouvait entrer gratuitement dès 17h à la Foire, la réédition de la journée gratuite pour les femmes,  le mardi, ainsi que les deux journées au cours desquels les cosplayers revêtus de leurs costumes pouvaient accéder gratuitement sur le site.  Deux innovations qui ont porté leur fruit en termes de visitorat, avec un public rajeuni venu en nombre.

New Image5

Loïc Fauchon continue en rappelant l’importance économique de la Foire et des activités du Parc Chanot avant de laisser la parole à Catherine Casadeï, directrice adjointe, heureuse de cette belle édition, grâce à « sa thématique porteuse ayant attiré l’attention du public et ses deux belles nocturnes » avec la venue du théâtre du Centaure et la grande parade Fantastic. Les estimations ouvrent la voie à un score historique que la belle météo n’a pas entamé. « Nous avons pu générer un très bon volume d’affaires ».

Même satisfaction sur les lèvres de Richard Latière, directeur depuis 20 ans de la Foire, pour lequel ce fut « une des plus belles foires », avec des exposants heureux et une participation internationale en hausse, un grand nombre de pays représentés.  Il remercie également les forces armées de leur présence qui a rassuré tout le long de la foire le public, « les gens se sentent en sécurité ici », ce qui en ces temps d’inquiétude est une belle marque de confiance.

New Image

Le Général Directeur de Division Marc Demier, dernier gouverneur militaire de Marseille, officier général de la zone de défense et de sécurité Sud, a souhaité s’associer à la douleur des familles des « victimes assassinés lâchement par un terroriste barbare », félicitant le geste du « légionnaire réserviste qui a fait preuve de sang-froid et de détermination », soulignant l’efficacité de l’opération Sentinelle et de l’engagement des militaires pour assurer la protection de la population, en lien avec la gendarmerie. La patrouille de France a par ailleurs maintenu son survol du site de la Foire « pour rendre hommage aux victimes de la barbarie » à midi pile. Ce fut un bel événement pour clôturer joliment cette Foire.

Une Foire qui s’est grandement renouvelée, notamment en termes d’organisation des espaces et de disposition des stands, avec des allées plus aérées permettant une meilleure fluidité et une signalétique plus précise afin que le public ne se perde pas dans l’immensité du Parc Chanot.  De jolis chapiteaux pour l’espace restauration, un village corse qui a suscité l’enthousiasme, un hall 6 bien mieux aménagé avec notre coup de cœur pour le « recycl’shop » venu du Sénégal, un dressing solidaire au design chaleureux et une mention spéciale pour le stand du CD13 qui a bien joué le jeu du village médiéval.

New Image4

2018 sera romantique, avec son année dédiée à l’amour à la faveur de MP2018, réplique sur 8 mois de MP2013. Gageons que la culture soit à l’honneur de la future édition de la FIM et peut être que l’espace culture, coincé cette année entre l’espace restauration et le village des armées, en fond de Foire, retrouvera une meilleure visibilité. Car si critique à faire nous avons, c’est le choix de déplacer l’espace culture de la grande allée vers l’esplanade 6.

In fine, sans préjuger de la thématique 2018, peut-être y aura-t-il une déclaration d’amour faite aux différentes Régions de France et à leurs particularités culinaires et culturelles, comme initiée avec la Corse cette année. A suivre ! Diane Vandermolina

Share Button