entetefiestacp

Fiesta des Suds 2017 : du 18 au 21 octobre, save the date

26 ans, c’est l’âge de la Fiesta des Suds, cette fête populaire métissée aux accents musicaux latino et électro, événement incontournable de l’automne qui se plaît à mélanger les genres pour offrir à son public un feu d’artifice de musiques d’aujourd’hui.

IMG_8367

A l’occasion de la conférence de presse, l’équipe de Latinissimo au complet, accompagnée de Sabine Bernasconi vice-présidente déléguée à la culture du cd13, nous a présenté les nouveautés de cette édition qui marque un tournant dans l’histoire de la Fiesta.

Une direction en partie renouvelée

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Florence Castanet a laissé sa place de directrice à Lucie Taurines, anciennement en charge de la communication pour le Dock des Suds. Cette dernière prend ainsi le relais d’une figure historique de la Fiesta. Elle nous annonce que, suite à la restructuration de l’espace où se situait l’ancien chapiteau, le nouveau sera à découvrir dans un espace inattendu en plein cœur du site, dont l’avenir reste hélas encore en suspens, avec l’occupation (toujours) provisoire du site par le Dock des Suds selon les mots d’Anita Leroux, directrice de projet à Euroméditerranée.

Un ADN nomade pour un festival en sursis depuis sa création

IMG_8414

D’après nos confrères de la Provence dans un article paru le 5 octobre, Euromed, en charge du programme de développement immobilier du quartier et propriétaire du Dock des Suds, n’a pas confirmé la pérennisation de l’installation de Latinissimo dans l’enceinte du site, du fait de la construction prévue d’un complexe de logements et de bureaux peu compatible avec les activités de l’association.  Un serpent de mer dont se serait bien passés les organisateurs pourtant quasi certains le jour de la conférence de presse de leur installation définitive dans ce lieu réaménagé à proximité de l’ancien Dock des Suds suite à son terrible incendie en 2005. Une affaire à suivre qui espérons-le n’entamera pas la bonne humeur et ne fera pas d’ombre à la fête prévue.

Coup de jeune sur la Fiesta

Bernard Aubert

Bernard Aubert

Sous la houlette de Bernard Aubert, la programmation du festival s’est rajeunie avec la venue d’artistes tels Big Flo et Oli, La Méthode ou encore le désormais célèbre Chinese Man.  Une programmation qui ne peut que réjouir les aficionados de ces jeunes artistes. Les amateurs de têtes d’affiche ne seront pas déçus avec la venue de Kéziah Jones ou encore d’Amadou et Myriam. Mais, l’essentiel de la programmation est tourné vers la mise en avant d’artistes émergents du continent africain du Nigéria au Burkina Faso en passant par l’Afrique du Sud. Car la Fiesta, c’est aussi et surtout faire découvrir des artistes moins réputés mais tout aussi talentueux que les anciens. Un positionnement que nous saluons.

Souhaitons-leur bon vent en cette veille de vacances scolaires. DVDM

 Retrouvez nos interviews des artistes invités et de Catherine Vestieu, directrice de la Fiesta des Minots

Plus d’infos www.dock-des-suds.org/fiesta2017/

Tarifs : 22 à 26€ par soir

Crédit photos Diane Vandermolina

Au programme

MER 18 OCT

Fiesta des Minots : De 14h à 17h, après-midi pour les minots de 6 à 14 ans: musiques, danses, acrobaties, expositions ou autres ateliers seront au rendez-vous !

JEU 19 OCT

MHD (France) : L’ascension phénoménale du prince de l’afro-trap ; AMADOU & MARIAM (Mali) : L’afro-pop contagieuse du plus célèbre couple du Mali ; YASMINE HAMDAN (Liban) : La voix moderne et ensorcelante de la musique arabe ; LABESS (Algérie / Canada) : La fusion méditerranéenne aux parfums d’exil ; DISSONANT NATION (France) : Nouveaux territoires de la plus belle promesse rock ; GANG OF PEAFOWL (France) : La révélation de l’indie rock made in France ; FORRO PIFADO (Brésil) : La fièvre Nordeste des bals forrós brésiliens ; DJ OIL (France) : L’ex-agitateur des Troublemakers, distilleur de groove incandescents ; TONY SWAREZ (France) : Le Dj alchimiste de la Great Black Music ; BANDA DU DOCK (France) : La fanfare inclassable, explosive et festive en mode féria.

VEN 20 OCT

BIGFLO & OLI (Toulouse) : Le retour gagnant des nouveaux héros du rap français ; CHINESE MAN (Marseille) : Les maîtres zen de l’électro-hip hop ; PONI HOAX (France) : L’électro-rock se fait la belle sous les Tropiques ; OMAR SOULEYMAN (Syrie) : Le roi incontesté de l’électroriental syrienne ; TRISTESSE CONTEMPORAINE (Jap / UK / Suède) : L’objet non identifié de la pop électro-arty ; CHARLES X (États-Unis) : La nouvelle pépite de la Great Black-Music ; TAIWAN MC (France) : Le MC souverain à l’impétueux flow tout-terrain ; RHINO (France / Royaume-Uni) : Le jeune prodige de l’électro-pop européenne ; BIG JUNIOR (France) : Le raz de marée festif de la hip wave ;LA METHODE (Marseille) : Les acrobates surdoués du rap conscient marseillais ; NASSIM DJ (France) : Les voyages sonores du DJ aux mille vinyles ; WALKABOUT SOUND SYSTEM (Fr) : L’agitateur pyromane pour danseurs & mélomanes .

SAM 21 OCT

KEZIAH JONES (Nigeria) : Le super guitar-hero du Blu-funk ; MAT BASTARD (France) : La fureur disco-punk d’un showman bondissant ; CODY CHESNUTT (États-Unis) : Les envolées amoureuses du divin génie soul ; SPOEK MATHAMBO (Afrique du Sud) : La black star électro de l’AfSud 2.0 ; MO LAUDI (Afrique du Sud) : Le globe trotter de l’électro-sud africaine ; CYMANDE (Royaume-Uni) : Le groove insatiable d’une légende funk ; PUERTO CANDELARIA (Colombie) : La fusion extravagante de la scène colombiana ; JOEY LE SOLDAT (Burkina Faso) : Sur la ligne de front du prolifique rap africain ; AMBUSH (France) : Le collectif phocéen d’electro-house minimaliste ; IN’OUBLIABLES (France) : Le crew adepte des groove et de la house qui pétille ; 1RDT (France) : Les french dj’s épiques de la minimal house music ; BAL FUNK (France) : DEEJAY PHAROAH (Funk activiste) + ENGRENAGE(S) (Soul Train Line); WALKABOUT SOUND SYSTEM (Fr) : L’agitateur pyromane pour danseurs & mélomanes ; BLOCO UNIAO (France-Brésil) : La batucada torride de l’élite sambiste.

Share Button