20170911125240 01

Une saison riche en surprises et nouveautés au Divadlo (Marseille)

24 ans déjà et le petit théâtre du 5ème fraichement rénové, moquettes remplacées, murs repeints et plateau propre comme un sou neuf, se tient prêt à accueillir spectateurs et élèves pour une nouvelle saison inédite.

Phèdre (copyright Cie Les tréteaux d’Athanor)

Phèdre (copyright Cie Les tréteaux d’Athanor)

Temps forts, créations et reprises : un retour aux sources et une ouverture inédite

Trois événements annuels ponctuent la saison : citons ici le week-end dédié à la petite enfance « un escargot tout chaud » (16/19 novembre 2017) pour les plus petits dès 9 mois, le traditionnel week-end de Noël (16, 17 et 23 décembre 2017) avec ses surprises théâtrales pour tous les âges, et le festival de Marionnettes (23 février/3 mars 2018) avec son 8ème lever de rideau et ses marionnettes en tout poil.

En dehors de ces trois temps forts, le théâtre offre à découvrir un large panel de spectacles théâtraux allant de l’humour ou de la comédie (avec la reprise de Transferts de J-P About par le Divadlo théâtre les 29 et 30 septembre puis les 6 et 7 octobre à 20h30 ou encore la présentation de Trio, une comédie d’improvisation signée Mark Jane dans laquelle deux membres du public sont invités en devenir les héros d’un soir les 10 et 11 novembre à 20h30) au classique en passant bien entendu par son cœur de programmation, la marionnette et le théâtre d’objet à destination du jeune (et très jeune) public et un concert (une première dans ce lieu).

A la recherche du grand régénérateur (copyright Cie En avant scène)

A la recherche du grand régénérateur (copyright Cie En avant scène)

Côté spectacles tout public

Le directeur du Divadlo revient à ses premières amours : le théâtre, en programmant une pièce de répertoire, Phèdre de Racine, dans une mise en scène de la compagnie les tréteaux de l’Athanor (24 et 25 novembre à 20h30).  Ce nom rappelle probablement aux amateurs de Classiques celui d’un petit théâtre situé rue Vian, ayant récemment fermé ses portes après plus de 20 ans de bons et loyaux services, sa directrice s’étant exilée à Evian pour une semi retraite méritée. Les anciens de ce lieu à la configuration étonnante, avec ses pierres apparentes et son petit balcon donnant sur la petite scène, ont souhaité faire perdurer l’aventure Athanor : Emmanuel Franval, accompagné de son acolyte Didier, a expliqué la volonté du groupe de tourner ces créations dans lesquels ils ont si longtemps joué, à quelques modifications près. Dans le rôle d’Hyppolite,  ce sera Emmanuel qui s’y collera. Question âge, certes, cela peut paraître étonnant mais que nenni, le comédien nous prévient que dans cette adaptation, un préambule permettra d’éclaircir ce point. Nous jugerons sur pièce le jour J de la représentation. La compagnie reviendra par ailleurs en février avec deux pièces de Feydeau ! Une comédie policière, Un simple Interrogatoire, de l’Astrolab théâtre, avec Hervé Fassy de la cie l’Etincelle, librement inspirée du film Garde à vue sera également proposée au second trimestre entre autres découvertes.

Allan Watsay (copyright Cie Sens en Eveil)

Allan Watsay (copyright Cie Sens en Eveil)

Côté jeune et très jeune public

Nous ne pouvons égrener l’entièreté de la dense programmation du Divadlo en matière de jeune et très jeune public dont il a initié la programmation voici 12 ans, mais nous avons sélectionné pour vous quelques propositions alléchantes de compagnies amies : Ruse et aventures de petits cochons du Funambule qui joue sur les sonorités et les couleurs (16, 28, 29, 30 septembre à 10h, dès 1 ans), Rouge, ça bouge (kamishibaï) de la compagnie l’air de dire (9 et 16 novembre à 10h, dès 1 ans) dans lequel Claire Pantel explore les infinies possibilités contées d’un art japonais ancien, un livre lit qu’elle manipule avec délicatesse autour du thème de l’endormissement, et Dodo, de la compagnie Maïrol (dont les deux membres fondateurs sont les heureux repreneurs du théâtre de la Ferronnerie sis rue Consolat), un spectacle musical autour de la nuit (19 novembre à 15h et 16h30, dès 9 mois) puis Debout Léonie c’est Noël toujours par le Funambule (2 et 14 décembre à 10h, 16 et 17 décembre à 10h et 11h15, dès 1 an) avec des marionnettes sur table et à pince à thé. Pour les plus grands, dès 4 ans, ne manquez pas Miss Paillettes, par la cie Preum’s, un concert de chansons poétiques pour enfants mêlant rythmes rock and roll, reggae et musiques des Balkans (27 septembre, 4 et 11 octobre à 14h30) ; A la recherche du Grand Régénérateur de la compagnie Avant-Scène avec Géraldine Baldini et Magali Lindemann, une fable futuriste écologique, en version marionnette, se déroulant sur une planète où la nourriture manque et la possession d’un chat domestique, interdite (18 octobre à 14h30) ainsi qu’Allan Watsay détective privé de la compagnie Sens en éveil, spectacle mêlant magie et théâtre (2,3 novembre à 14h30 et 16h30, 4 novembre à 14h30).

Questions nouveautés, en dehors de la venue de nouveaux professeurs, le Divadlo ouvre les lundis soirs des cours d’improvisations aux amateurs du genre et initie des stages de « découverte de la voix chantée » entre autres cours donnés tout le long de l’année. Une programmation ouverte à tous et un large choix d’ateliers à pratiquer dans ce petit lieu bien sympathique. Diane Vandermolina

Plus d’infos sur divadlo-theatre.fr ou 04 91 25 94 34

Retrouvez notre interview de Bernard Fabrizio en suivant le lien

Share Button