fraternite2

« FAITES DE LA FRATERNITE », les 5 et 6 Mai 2017 au Théâtre TOURSKY (suite)

Oui, ce jour sera beau ! Un jour comme un autre, mais un jour nouveau ! Un jour de printemps citoyen, un jour de fête. Un jour où un nouveau mistral soufflera sur Marseille, un jour de fraternité.

« Les 5 et 6 mai sera organisée la « Faites de la Fraternité ». Artistes, intellectuels, associations, fondations engagées et citoyens sont appelés à se rassembler au Théâtre Toursky pour échanger, se rencontrer, dialoguer, et faire connaissance. Au fil de ces deux journées consacrées au partage interculturel et intergénérationnel, se tiendront des concerts, des débats, des expositions, des animations, des projections, des rencontres, de la poésie, et des actes de fraternité. Il s’agit là de faire de l’Art notre ferment d’unité et le socle fondateur d’une humanité fraternelle combattant tout obscurantisme.

La solidarité fraternelle est universelle. Le soutien au droit de tous les peuples de disposer d’eux-mêmes se décline singulièrement à Marseille, porte de l’Orient, par le soutien aux droits du peuple palestinien, reconnus par l’ONU, à l’exigence de paix pour Israël et dans tout le Moyen-Orient déchiré par les guerres.

Cette manifestation est ouverte au plus grand nombre, y compris au jeune public, et à la mixité des publics (sociale, culturelle et religieuse), avec pour mot d’ordre le rassemblement. »

« A vos âmes citoyens ! L’humanité crie au secours »

« Ah ! qu’il vienne au moins le temps des cerises avant de claquer sur mon tambourin, avant que j’ai dû boucler mes valises et qu’on m’ait poussé dans le dernier train… » Jean Ferrat 

Richard Martin a fait un rêve lui aussi et l’a transformé en une réalité. Il y entraîne les citoyens de son pays, son Marseille. Ce poète saltimbanque remue les méninges et le cœur. Dans ce quartier symbole d’un Marseille métissé, les chanteurs du chœur philarmonique de Marseille feront refleurir les cerisiers en pleine nuit. Du bleu, du blanc et du rouge pour célébrer la République. Marseille est bigarrée ; elle est vivante, elle est forte et elle le prouve. Ses lieux culturels sont autant de cœurs qui battent dans ce ventre fécond. La culture est universelle. L’amour aussi.

Dans ce Lacydon si proche les embruns apportent des sons venus d’ailleurs : c’est Zorba dansant le Sirtaki, un refrain italien et le soleil avec, c’est la voix d’Oum Kalthoum, la musique du davul turc battant le rappel, les mots de Mandela, et, dans un baobab, le bruissement du vent, le rire d’un enfant courant pieds nus dans Babylone, le crissement du sable dans le désert brûlant, et, de la Palestine, la plainte de ce luth. C’est le mot liberté, écho voguant sur l’onde, c’est le cri de Ferré : « Poètes, vos papiers ! »

Comme un lien virtuel fait de mille mains tendues, d’autres théâtres du territoire se joindront en simultané en un acte symbolique synonyme d’espoir et de vitalité et feront vibrer à l’unisson, uni à ses frangins « Liberté » et « Egalité » le mot : FRATERNITE.

Théâtre de la Calade (Arles) ; Théâtre de la Cité (Nice); théâtre de la Colonne (Miramas); Théâtre de la Halle Léo-Ferré (Gardanne)  ; Théâtre de la Liberté (Toulon); Théâtre de la Semeuse (Nice); Théâtre du Balcon (Avignon) ; Théâtre du Chêne Noir (Avignon); Théâtre du Chien qui fume (Avignon); Théâtre Le Sémaphore (Port-de-Bouc); Théâtre sur Cour (Marseille) et Théâtre Toursky (Marseille)

Danielle DUFOUR-VERNA

Retrouvez le programme complet à télécharger ici: Faites_de_la_fraternite_Programme2017[1]

Share Button