IMG_8847

Au cœur de nos rêves

Metteur en scène : Cathy Darietto

Comédiennes : Agnès Audiffren, Claire Philippe, Céline Giusiano, Christine Gaya, Cathy Darietto, Cécile Petit

Régie : Jean-Luc Ayoun & Lucille Bagot

Création sonore : Stéphane Cochini – Fréderic Albertini – Janvié Claider D.

Création costumes : Sylvie Delalez

Décor : Association « Les créateurs singuliers »

Montage des textes : Le collectif des comédiennes

Durée 1h/tout public/entrée libre

 

Des rêves d’enfants malades, porteurs d’espérance et de joie, mis en musique, chorégraphiés, et interprétés par les artistes de la compagnie Après la Pluie, ont été partagés avec un public venu en nombre ce 16 décembre dernier à la Timone. Les spectateurs ont vécu un moment d’intense émotion au travers de ces récits enfantins, présentés avec tendresse, complicité, humour et générosité par un groupe de comédiennes délicieusement mutines.

 

IMG_8620

 

Après la pluie, vient l’espoir !

La compagnie Après la pluie, créée en 2006 par Cathy Darrietto, a pour noble objectif d’améliorer la qualité de vie des enfants atteints de cancer par la pratique artistique.

La metteur en scène et directrice artistique de la compagnie a elle-même eu un enfant atteint de cette maladie. Depuis 2009, elle intervient auprès des enfants hospitalisés au sein du service d’hémato-oncologie pédiatrique de l’hôpital de la Timone. Ces activités artistiques et créatives sont « une thérapie complémentaire aux soins, offrant aux enfants une échappatoire le temps d’un récit » explique-t-elle.

C’est tout naturellement que le 16 décembre dernier après plus d’un an et demi de travail en collaboration avec les équipes de l’hôpital et les enfants que la compagnie a présenté son cabaret poétique « au cœur de nos rêves » d’après les textes écrits par les enfants hospitalisés dans un des amphithéâtres de l’Hôpital pour enfants de la Timone.

Les textes inventés lors d’ateliers d’écritures adaptés par les enfants qui « d’enfants-patients sont devenus enfants-auteurs » ont été mis en musique et en jeu, puis illustrés, par des professionnels et édités sous la forme d’un livre-CD : ce dernier a été offert à tous les enfants du service ainsi qu’au personnel hospitalier le jour de la représentation.

La compagnie a proposé au public composé des parents des enfants hospitalisés et de ces derniers un moment intense de bonheur, d’émotion, d’amour et d’espoir, le tout parsemé d’un humour espiègle.

Une ode à la vie et un voyage plein d’imagination au pays des émotions

Tout commence avec une voix off qui nous susurre quelques mots à l’oreille, dis-moi tes rêves… Les enfants au côtés cours et jardin du plateau sont endormis, ils rêvent…. Les comédiennes vêtues de robes aux lignes épurées et aux couleurs vives rappelant les couleurs de l’arc en ciel, occupent le fond du plateau, Cathy Darietto, en maitresse de cérémonie, l’avant-scène.

Se réveillant peu à peu, les enfants entament en chœur le récit des rêves farfelus, drôles et fantastiques de chacun des petits malades. Aux côtés de deux courageux petits malades présents sur la scène et disant quelques vers de leur poème, quatre solistes hauts comme trois pommes enchainent les chansons avec grande justesse et talent. Les enfants sont dirigés par Marie Cécile Gauthier, pianiste de métier, qui devient pour l’occasion, le chef de chœur des jeunes élèves du conservatoire de Marseille à vocation régionale se produisant. Ils sont accompagnés en live par deux talentueux musiciens, Stéphane Cochini à la guitare et Fréderic Albertini aux percussions. Ces derniers mêlent avec virtuosité les styles musicaux, allant du rock à la ballade en passant par la chanson française, le reggae et l’afro.

Croisant les esthétiques, allant du jeu burlesque à un jeu plus classique en passant par la danse et le chant, détournant avec des chorégraphies simples mais efficaces et parodiques les codes du tango ou du flamenco, le spectacle, jouant sur les comiques de situation, pastiche ingénieusement le genre du cabaret musical. Certaines scènes sont savoureuses, notamment celle où les comédiennes sont affublées d’une fausse moustache rose ou lorsqu’elles se disputent tour à tour la vedette. Le passage où les ombrelles formant le carrosse de Cendrillon, une fois minuit sonné, se dispersent en citrouilles est fort bien amené. De même, la parodie de James bond avec Agnès Audiffren, dont la voix rauque apporte une couleur plus rock au groupe, est irrésistible.

Mêlant les formes, entre poèmes et chansons, voici présenté un spectacle décalé, mené tambour battant par six comédiennes pétillantes : l’ensemble ne manque pas de charme et les numéros s’enchaînent fort bien, sans temps mort.

IMG_8683

« Tout devient possible avec des coloriages à l’hôpital de la Timouille »*

De plus, les comédiennes pleinement au service des mots des enfants ne se mettent pas en avant, laissant la part belle aux enfants du conservatoire et aux petits malades dont elles portent les paroles avec une réelle bienveillance.

Passeuses de rêves, jonglant entre jeu, chant, danse, elles restent au service du texte et de la musique, offrant un visage complice aux rêves des enfants. « Quand je serai guéri, je profiterai de la vie. La vie m’appelle tout simplement …. » Ce message d’espoir laissé sur une feuille blanche par un enfant malade est symbolisé par la scénographie : cette dernière avec ses trois éléments en bois dessine au fil du spectacle, un arbre, l’arbre de vie.

Cathy Darietto précise que « l’arbre de vie est symbole de l’espoir ». Se file ici la métaphore du rêve où en grandissant et en s’épanouissant tout devient possible : l’imaginaire libéré du joug de la maladie et de ses contraintes attenantes permet de surmonter les souffrances et reprendre confiance en soi, s’évader vers un ailleurs meilleur, porteur de joie.

Le public était ravi de cet interlude musical et chanté, applaudissant à tout rompre les petits et les grands présents sur le plateau : un sentiment de joie submergeait l’audience venue fort nombreuse à ce moment de partage rare dont on souhaiterait qu’il y en ait plus.

In fine

Pour ceux qui n’auraient pu assister à ce beau travail, il est possible de se procurer le CD intitulé « Au coeur de nos rêves », édité en décembre 2015.

Ce dernier regroupe tous les textes du spectacle mais également de nombreuses autres créations nées de l’imagination des enfants de la Timone. Sur ce CD vous pourrez retrouver de nombreux artistes dont Ariane Ascaride, Jean-Jacques Goldman, Serge Dupire (Plus belle la vie), Janvié Claider D. (Massilia Sound System), mais aussi toute la classe de CM1 de l’école CHAM du cours Julien et de nombreux autres interprètes.

A noter que les 19 & 20 Mars 2016 l’association est mise à l’honneur dans l’événement caritatif N°1 des montagnes françaises Glisse en Coeur proposé au sein la station du Grand Bornand. Une course de ski pendant 24H non-stop est organisée afin de récolter le plus de dons possibles au profit de leur cause.

Un événement à suivre.

DVDM

Site de la compagnie : http://cie.apreslapluie.free.fr/

*Extrait d’un des textes écrit par les enfants

Copyright photo: compagnie Après la Pluie

Share Button